Julien Clerc expatrié discret : il revient sur son retour très réfléchi en France

Pendant cinq ans, Julien Clerc a quitté la France pour s’installer à Londres. De retour depuis quelques mois, le chanteur a révélé sur France 5 avoir longuement réfléchi.


Julien ClercIl a passé cinq ans de sa vie de l’autre côté de la Manche

En 2017, Julien Clerc a décidé de quitter la France pour s’installer à Londres, où il a enregistré plusieurs disques. Et s’il se sentait très bien en Angleterre, le chanteur a pourtant refait ses valises il y a quelques mois pour emménager à nouveau en France. « La situation devenait difficile, a-t-il expliqué sur le plateau de Passage des arts ce mercredi 3 mars. D’abord, parce que quand il y a quelque chose de grave qui arrive dans la vie, on a envie de rentrer chez nous. Et puis ç’aurait été difficile, (avec la pandémie de coronavirus, ndlr) de faire tous les allers-retours que j’ai faits pendant cinq ans. » 

Pour Julien Clerc, il était donc « le moment de rentrer en France ». Mais pas de gaité de coeur, car en Angleterre, il a vécu une « expérience réjouissante ».


Julien ClercCe Covid nous est tombé dessus …

Et cette décision, il l’a prise en accord avec son épouse Hélène. « Ce Covid nous est tombé dessus… Comme souvent, quand un truc grave arrive, on a envie de rentrer chez soi, dans son pays. On est partis à toute vitesse se confiner chez mes beaux-parents, puisque nous n’avions plus de maison en France, se souvenait-il auprès de Paris Match. En juillet, nous avons pris la décision de rentrer à Paris. » Au début du mois de février dans les colonnes du Journal du dimanche, Julien Clerc expliquait la raison pour laquelle il avait d’abord décidé de quitter la France. 

« C’était un vieux fantasme. Ado, j’avais effectué des séjours linguistiques dans des familles anglaises. Et mes premières vacances entre copains, c’était aussi en Angleterre, assurait le chanteur à nos confrères. À quatre dans la Simca 1000 offerte par mon père, on était partis visite toute la côte sud. Un road-trip rythmé par la musique de l’époque, par exemple le Mr. Tambourine Man de Dylan par les Byrds en 1965. »


Julien Clerc : « Je pense que le tiers de mes albums a été enregistré là-bas »

Invité sur le plateau de 50 Minutes inside, c’est avec bonheur qu’il se souvenait de ses années passées outre-Manche. 

« C’est pas la distance ce qui me plaisait, c’était au contraire d’avoir un pied ici et un pied là-bas. Et que le pied là-bas était à la fois si proche de nous sur le plan géographique et si loin de nous culturellement. J’ai souvent enregistré là-bas, expliquait Julien Clerc à Nigos Aliagas. Je pense que le tiers de mes albums a été enregistré là-bas. Donc j’avais un rapport à l’Angleterre, la musique pop anglaise qui était ma musique de jeune adulte. Et puis là un jour on a eu envie. Aussi parce que Hélène le souhaitait, de vivre l’expérience plus à fond, de façon culturelle comme ça. » 

Depuis quelques semaines donc, Julien Clerc a retrouvé la France où il espère bientôt pouvoir partager ses nouvelles chansons avec son public.

 

Julien Clerc

 

Source: www.closermag.fr (par Lou Ducreux)