Go to Top
img_bandeau

Bilan de santé expatrié

Le bilan de santé expatrié

Un bilan de santé expatrié est tout aussi recommandé pour les expatriés que pour les assurés en France. Il permet de vérifier son état de santé, détecter les éventuels soucis de santé au plus tôt et engager les traitements adaptés. Le bilan de santé expatrié s’intègre dans une démarche de prévention, profitable à l’assuré et à l’Assureur.

Le bilan de santé sécurité sociale

Dans cet esprit, il faut noter que la sécurité sociale française propose des check ups gratuits. Ainsi, les particuliers souhaitant faire un check up avant de partir, pourront étudier cette possibilité.  Dans la mesure où le check up est fait par la sécurité sociale française, il ne prend pas en compte les éventuels particularités liées à l’expatriation. Néanmoins, cela reste un examen médical qui permet de détecter d’éventuels soucis de santé et de bénéficier de recommandations. Si une pathologie ou un facteur de risque sont dépistés, justifiant une ou plusieurs consultations et des examens complémentaires, alors l’assurance maladie pourrait fonctionner. Finalement, le check up sécurité sociale présente l’avantage d’être gratuit.

Le bilan de santé expatrié (privé)

Dans l’hypothèse où le bilan de santé expatrié intervient hors circuit sécurité sociale, le bilan se réalise de façon volontaire et payante. Compte tenu des spécificités, il est recommandé de faire ce bilan de santé expatrié dans un centre spécialisé. Les entreprises, ONG… font régulièrement appel à ces centres. Une liste non exhaustive est disponible sur la page « sites web et liens utiles / bilans de santé « .

informationssites web et liens utiles

 

bilan de santé expatrié

Le bilan de santé expatrié du CMI

A titre d’exemple, prenons le cas du bilan de santé expatrié via le Centre Médical International (CMI). En effet, ce centre propose un ensemble de services médicaux, parmi lesquels la réalisation de bilans de santé au profit des expatriés.

Pour information, le CMI regroupe trois activités :

  • Le Centre de Vaccinations Internationales Air France, par AVS.
  • Un centre de santé (tiers payant secteur 1) proposant des consultations de médecine générale (y compris les consultations de retour de voyage), de cardiologie, d’ophtalmologie, de dermatologie, d’infectiologie, de néphrologie, d’endocrinologie, de rhumatologie, de gynécologie, d’angiologie, de cancérologie, d’hépatologie, de pneumologie et d’hypnose médicale. L’association voyage et santé gère le centre.
  • Un centre de bilans de santé spécialisé en médecine des voyages et tropicale, essentiellement destiné aux professionnels grands voyageurs et expatriés.

Le Centre Médical International se situe au 38, quai de Jemmapes, 75010 – Paris. Tél : 01 43 17 22 00

télécharger le document

=> flyer services CMI

informationswww.cmi.paris

 

Quels sont les examens proposés pour le bilan de santé expatrié au CMI ?

L’objectif d’un bilan de santé expatrié est de renseigner une personne sur l’adéquation entre un séjour à l’étranger et un état de santé. Basé sur un interrogatoire, un examen clinique approfondi, une analyse des antécédents médicaux, il est complété par un relevé et une mise à jour du statut vaccinal, voire la prescription des médicaments et examens complémentaires rendus nécessaires par les résultats du bilan. 

Les dépistages concernent des pathologies et/ou des facteurs de risque, notamment par la recherche notamment de :

  • troubles lipidiques,
  • diabète,
  • anomalies sanguines (anémie, leucémie…),
  • troubles de la fonction rénale,
  • troubles de la vue, l’audition ou de la respiration,
  • anomalies hépatiques,
  • troubles psychologiques,
  • facteurs de risques cardio-vasculaires.

En cas de problème, le CMI informe le bilanté et cherche les relais médicaux qui vont permettre la prise en charge de son problème, en accord avec lui. Les actes et examens médicaux sont réalisés en un même lieu hormis l’imagerie pour laquelle le CMI adresse ses patients à son partenaire (à 6 mn à pied du centre CMI).

 

analyses bilan santé expatrié

Déroulement d’un bilan de santé expatrié « standard »

Le centre convoque la personne en général le matin, du fait de la nécessité d’être à jeun pour la prise de sang.

  • Accueil : le visiteur se voit confier un iPad sur lequel il pourra enregistrer ses informations administratives, et répondre à des questionnaires santé, voyage, psychologique, ainsi que signer les autorisations requises pour la biologie (sérologies, test de grossesse en cas de besoin…) et la transmission du dossier médical. Il y trouvera également des informations médicales relatives à son voyage (guide voyage et santé contextualisé sur ce dernier).
  • Prise en charge infirmière : une infirmière réalise ensuite les prélèvement sanguin, audiométrie, visiométrie, spirométrie, oxymétrie, mise à jour des vaccinations, ECG de repos, stress test.
  • Consultation médicale : un médecin réalise la consultation incluant anamnèse, examen clinique et prescriptions médicales autant que de besoin.
  • Petit déjeuner : le centre sert une collation aux visiteurs arrivés à jeun.
  • Examens externes : si nécessaire, le centre oriente le bilanté vers le centre d’imagerie partenaire (6 mn à pied).

Au total, le passage au sein du CMI dure environ 1h30 à 2h.

Les examens standards ne comprennent pas les examens de biologie ou d’imagerie (mammographie…). que les médecins généralistes ou spécialistes pourraient les prescrire du fait de pathologies avérées ou suspectées. Une assurance maladie peut éventuellement les prendre en charge, et le centre les facture en sus au tarif de convention. Ces examens font l’objet d’une facture et/ou d’une feuille de soins, ainsi que d’une prise en charge en tiers payant pour les assurés sociaux en justifiant.

 

Quand faire le bilan de santé expatrié ?

Avant le départ en expatriation, pour vous assurer qu’il n’y a pas d’incompatibilité entre votre état de santé et votre futur pays de résidence. Le cas échéant, les résultats du bilan pourront remettre en cause le projet ou le modifier.

Pendant l’expatriation : en fonction de l’âge et de l’état de santé. « Un bilan de santé expatrié tous les 3 ans » est une bonne base de départ. En fonction des résultats et des risques, la fréquence variera pour s’adapter aux besoins.

 

protection sociale expatriésConsidérations légales

Il faut noter que la souscription à une assurance ne dispense pas des obligations légales locales. En outre, le contrat international ne dispense pas également du paiement de taxes ou pénalités locales.