Go to Top
img_bandeau

assurance visa vacances travail (pvt / vvt)

Obligation d’assurance visa vacances travail pour votre PVT / VVT

Avant de partir, souscrivez votre assurance visa vacances travail ! Vous partez dans le cadre du Programme Vacances Travail (PVT / VVT) pour une durée variant de 1 à 12 mois. Ensuite, vous résiderez dans un pays participant à ce dispositif. Par exemple, il s’agit de : Argentine, Canada, Australie, Corée du Sud, Nouvelle Zélande, Japon, Hong-Kong, Singapour, Brésil. 

Pendant vote séjour à l’étranger, vous aurez en effet besoin d’être bien couvert. De plus, vous devrez produire une attestation d’assurance visa vacances travail pour l’obtention de votre visa. Vous trouverez ci-après les liens pour découvrir les conditions des assurances internationales spécialement adaptées à votre situation de mobilité internationale. 

 

Votre assurance visa vacances travail

Start Expat 

 ⇒ Brochure Start Expat  

 ⇒ Conditions Générales 

assurance start expat

Assurance WHV

 Tableau des Garanties

 ⇒ Conditions Générales

assurance WHV PVT

Retrouvez également ces produits sur le site www.junior-expat.com

Veuillez consulter avec attention les conditions de l’assurance visa vacances travail avant de souscrire, pour éviter toute mauvaise surprise. Considérer uniquement le tarif proposé par l’assurance visa vacances travail vous expose. Notamment à prendre le risque de devoir assumer personnellement certaines dépenses par la suite. Si ce n’est pas cher, c’est peut être qu’il y a une raison technique à cela. Par exemple : intervention limitée à la maladie inopinée ou à l’accident.

 


Tout savoir pour partir

Pour préparer votre séjour à l’étranger, nous vous invitons à consulter les pages que nous mettons à votre disposition. Par exemple dans les sections Tout Savoir Pour Partir et Prévention Médicale et Sécurité. En effet, vous pourrez notamment consulter le passeport sécurité des voyageurs.

 


Comment éviter les erreurs basiques dans le choix de votre assurance visa vacances travail ?

Plus la durée du séjour est longue et plus l’exposition au risque augmente (accident ou maladie). Aussi, nous vous invitons à bien analyser ce qui est couvert et ce qui ne l’est pas dans votre assurance visa vacances travail. Considérer uniquement la cotisation est une vue court termiste qui vous expose. Car tout ce qui n’est pas couvert par la Compagnie d’assurance sera à payer par vous directement.

Les jeunes passent pour être tus en bonne santé. Ce n’est pas toujours vrai. De plus, ce qui se traite facilement en France, en Belgique… peut prendre d’autres proportions à l’étranger. Le climat chaud et humide d’Asie du Sud Est convient moins à un asthmatique que le climat de Belgique. Le risque d’avoir un accident de scooter des mers est moindre à Paris que lors d’un séjour en Australie…

Il existe de nombreux cas de situations difficiles ou l’expatrié découvre un peu tard à quoi il est exposé. L’expérience coûte parfois très cher. Par exemple,  nous avons le cas de Mathieu et ses parentsLa Caisse des Français de l’Etranger (CFE) permet de conserver une lien avec la sécurité sociale française. L’expatrié doit faire la démarche volontaire pour y être affilié. Plus d’information sur l’intervention au 1er Euro vs en Complément CFE

 

assurance visa vacances travail

Veillez à bien respecter la réglementation locale

La souscription à une assurance visa vacances travail (PVT / VVT) ne permet pas de se substituer aux obligations légales locales et/ou de déroger au paiement de certaines taxes ou pénalités locales. L’Ambassade et le Consulat peuvent vous renseigner le cas échéant.