la carte européenne d’assurance maladie (CEAM)

Qu’est-ce que la Carte Européenne d’Assurance Maladie (CEAM) ?

La Carte Européenne d’Assurance Maladie (CEAM) est valable dans les 27 pays de l’Union Européenne, en Islande, au Liechtenstein, en Norvège et en Suisse. Elle est disponible depuis le 1er juin 2004 et permet, lors de séjours temporaires (séjours linguistiques, vacances, déplacements professionnels…) de bénéficier d’une prise en charge des frais médicaux dans les mêmes conditions que pour les assurés du pays d’accueil. Elle  est identique dans chaque État membre, individuelle, nominative et gratuite. Chaque membre de la famille doit posséder la sienne. Elle est valable un an.

 

Que couvre la CEAM ?

La CEAM couvre uniquement les soins médicaux nécessaires à la poursuite de votre séjour dans des conditions médicales sûres.

En présentant votre carte au praticien de santé (médecin, hôpital, …), vos frais médicaux sont normalement pris en charge selon la législation sociale et les formalités en vigueur dans le pays de séjour. La CEAM n’est pas valable si le but du séjour est d’aller se faire soigner (les soins « programmés » ne sont donc pas pris en charge).

 

Où et comment obtenir votre CEAM ?

Pour obtenir votre CEAM, adressez-vous à votre Caisse Primaire d’Assurance Maladie.

Si le départ a lieu moins de quinze jours après votre demande, la Caisse Primaire d’Assurance Maladie peut vous fournir un certificat provisoire pour attester de vos droits (valable trois mois).

 

Qui peut prétendre à la CEAM ?

L’obtention de la CEAM est possible si vous êtes ressortissant :

– d’un État de l’Union Européenne,

– de l’Islande, du Liechtenstein, de la Norvège ou de la Suisse.

 

Pourquoi la CEAM ne suffit pas toujours ?

La CEAM ne remplace pas une assurance médicale internationale.Les remboursements pris en charge sont basés sur les tarifs et les législations en vigueur dans le pays d’accueil (étant entendu que les systèmes de soins de santé varient d’un pays à l’autre). La CEAM intervenant uniquement dans le cadre de la médecine publique, la médecine privée n’est pas prise en charge et seuls les soins médicalement nécessaires sont couverts. Il est important de noter que dans certains pays (ex: Royaume-Uni), les délais d’accès à la médecine publique sont extrêmement longs.La CEAM peut intervenir que dans les pays européens, et sa durée est limitée à un an. L’assistance rapatriement n’est pas couverte par la CEAM. La prise en charge de ces prestations doit donc faire l’objet d’un contrat distinct.

 

Pour plus d’information: Ameli